Surdose d'opioïdes

Les opioïdes

Les opioïdes sont des analgésiques permettant de mieux contrôler la douleur. Ils ont un effet euphorique et relaxant, entre autre, parce qu’ils touchent la partie de notre cerveau régulant la respiration. À forte dose, les opioïdes peuvent ralentir notre système et entraîner une défaillance cardio-respiratoire pouvant causer la mort.

Exemples d’opioïdes

Morphine – Codéine – Buprénorphine – Héroine – Fentanyl / Carfentanyl * – Oxycodone (Oxycontin) – Hydromorphine (Dilaudid) – Méthadone

** nom de rue: Apache, China girl, China town, China white, murder 8, jackpot, poison, TNT, tango and cash *

Les effets d’un opioïde:

  • Euphorie
  • Somnolence
  • Nausée / vomissements
  • Confusion / étourdissements
  • Dommages au foie sur le long terme (organe touché par l’hépatite c)
  • Tolérance au médicament (on nécessite de plus grandes doses pour ressentir les effets)
  • Aggravation de la douleur sur le long terme

Les opioïdes peuvent être prescrits sur le plan médical et peuvent aussi se retrouver dans les drogues de rue. Dans les deux cas, nous recommandons une vigilance sur la consommation en plus d’avoir en sa possession tous les outils permettant la prévention d’une surdose mortelle.

Qu’il s’agisse d’une prescription, d’une consommation régulière ou occasionnelle, il y a un risque de surdose. Informez-vous sur les façons de prévenir la surdose.

Les signes d'une surdose

Les surdoses

** Le Fentanyl et le Carfentanyl sont des opioïdes pour lesquels nous devons être doublement prudent. Un seul grain de sel de fentanyl pur en trop est suffisant pour rendre la drogue mortelle**

De plus, le Fentanyl est un médicament dont le coût de vente est très bas. Il peut donc facilement se retrouver dans d’autres drogues sous forme de comprimé, de patch ou de poudre. Il est incolore et inodore, donc indétectable à l’oeil nu.

Prévenir une surdose:

Opioïdes prescrits

  • Suivre en tout temps la posologie;
  • Ne pas prendre d’alcool ou d’autres drogues;
  • Placer les médicaments hors de portée des enfants;
  • Rapporter en pharmacie les doses que l’on ne prend pas;
  • Parler avec le médecin et/ou le pharmacien;
  • Éviter de rester seul lorsque vous prenez la première dose.

Opioïdes de rue:

  • Consommer en petite quantité ;
  • Ne jamais consommer seul;
  • Éviter de consommer en groupe la même substance au même moment (risque que les personnes fassent une surdose et ne puissent pas venir en aide à l’autre);
  • Ne pas prendre d’alcool et autres drogues (parfois difficile, car les opioïdes peuvent se trouver dans les stimulants/hallucinogènes);
  • Ayez pensé et discuté d’un plan si une surdose survient (Naloxone).

Afin de savoir si du Fentanyl se trouve dans la drogue, il existe des bandelettes de détection. Cependant, ces bandelettes ne sont pas en mesure de déterminer la quantité présente et ne détecte que 14/20 sortes de Fentanyl. Veuillez appliquer les recommandations ci-dessus malgré les résultats du test des bandelettes.

Si vous êtes victime de la présence d’opioïdes dans votre consommation habituelle: PARLEZ-EN. Informez vos intervenants, amis, personnes de confiance. Ceux-ci seront plus vigilants et vos intervenants pourront faire les démarches afin que le message soit visible à plus grande échelle (réseaux sociaux, affiches, sensibilisation).

 

Recevoir une formation pour faire face aux surdoses d'opioïdes

 

Intervenir en cas de surdose

La Naloxone

La naloxone est un antidote contre les surdoses d’opioïdes. Elle agit sur les récepteurs de notre cerveau en délogeant l’opioïde et en le remplaçant pour une durée de 20 à 90 minutes. Puisque son effet est temporaire, toute personne ayant reçu de la naloxone se doit de se rendre en milieu hospitalier pour éviter les conséquences d’une récidive. De ce fait, une personne sortant de la surdose ne devrait jamais rester seule.

La naloxone s’administre par injection intramusculaire ou par vaporisation nasale. Si vous êtes inconfortable avec l’injection, demandez le vaporisateur à votre pharmacien. Ceux-ci sont dans l’obligation de vous présenter les étapes à suivre pour administrer l’antidote.

En raison de la crise des opioïdes présente au Canada, nous recommandons d’avoir en tout temps une trousse de naloxone sur vous. Principalement si vous côtoyez des personnes consommant des opioïdes (que ce soit de façon récréative ou médicale).

Si vous administrez la naloxone à une personne qui n’est pas en surdose, il n’y aura aucune conséquence sur sa santé. Il est préférable d’opter pour ce choix lorsque la situation concorde avec les signes d’une surdose d’opioïde (somnolence, faible respiration, etc).

Pour toutes questions, vous pouvez aussi rejoindre le Projet C à Sherbrooke au (873) 200-5707

 

 

Où se procurer de la Naloxone?

 

Projet C

Pour contacter le Projet C :

Confidentiel

Téléphone : (873) 200-5707

Prendre note que les heures de services du Projet C sont du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30. Vous pouvez laisser un message à l’extérieur de cette plage horaire, les retours se feront lors des heures de services.

Écrivez-nous